Friday, May 27

Sondage BVA 2ème tour : les reports de voix pour l’instant favorables à Emmanuel Macron

La première vague d’intentions de vote post 1er tour de BVA permet de faire le point sur les dynamiques à l’œuvre dans l’entre-deux tours. Comment les électeurs des candidats non qualifiés se positionnent-ils dans la perspective du second tour ? A quel candidat bénéficieront les reports de voix ? A moins de 10 jours du scrutin, quelle opinion portent les électeurs sur Emmanuel Macron et Marine Le Pen ? Quelles sont les thématiques de campagne qui importeront le plus aux Français ?

  • Si le second tour avait lieu dimanche prochain, Emmanuel Macron l’emporterait avec 54% des suffrages, contre 46% pour Marine Le Pen, un rapport de force favorable au Président mais nettement plus serré qu’en 2017.
  • Emmanuel Macron bénéficie de reports de voix plus favorable en sa faveur même si une partie non négligeable d’électeurs de Jean-Luc Mélenchon et de Valérie Pécresse envisagent de s’abstenir ou de voter blanc. Parmi les électeurs de Jean-Luc Mélenchon, 1 sur 2 envisage de s’abstenir ou voter blanc, 30% voteraient pour Emmanuel Macron et 18% pour Marine Le Pen. Emmanuel Macron pourrait aussi compter sur 39% des électeurs de Valérie Pécresse, qui privilégient pour le moment le Président à Marine Le Pen (17%) mais sont néanmoins nombreux à envisager de voter blanc ou s’abstenir (44%).

  • Marine Le Pen bénéficie de son côté de bons reports de la part des électeurs d’Éric Zemmour (79%) et de Nicolas Dupont-Aignan (61%) mais peine encore à convaincre l’électorat de Valérie Pécresse et de Jean-Luc Mélenchon.
  • De très nettes différences dans les intentions de vote selon le profil des répondants. Parmi les électeurs qui ont manifesté leur intention d’aller voter, les jeunes (51% des moins de 35 ans), les employés et ouvriers (67%) et les personnes vivant en zone rurale (57%) se portent davantage vers la candidate du RN. Tandis que les plus âgés (68% des 65 ans et plus), les cadres et indépendants (68%) et les habitants des grandes agglomérations (59%) apporteraient davantage leurs suffrages au Président sortant.
  • Marine Le Pen a amélioré son image dans l’opinion et apparaît même plus « rassembleuse » que le Président (41% contre 37%), plus sincère (37% contre 30%), proche des gens (39% vs. 24%). Par rapport à 2017, son image auprès de l’opinion publique a également beaucoup évolué sur les items suivants : 42% des Français la jugent sympathique (vs. 33% au lendemain du 1er tour en 20017, + 9pts). 40% des Français considèrent qu’elle défend bien leur valeurs (+4 points) et qu’elle apporte des réponses à leurs préoccupations (39% ; +3). Elle pâtit néanmoins d’un déficit de stature, notamment sur les questions de politique internationale, aux yeux des Français : 37% estiment qu’elle a l’étoffe d’un.e président.e (+1pt par rapport à 2017) et seuls 30% estiment qu’elle est crédible sur la scène internationale.
  • Même si son image a été « lissée » au fil des ans, elle continue d’inquiéter une majorité de Français qui peinent à la trouver rassurante (32% seulement). 56% des Français expriment même leur inquiétude quand on évoque l’hypothèse de son élection.
  • Les déterminants de vote restent dominés par les thématiques sociales : pouvoir d’achat (72% des Français en tiendront compte dans leur choix de vote le 24 avril prochain), santé (71%), retraites (62%) et situation économique de la France (62%). Les 10 jours de campagne vont sans doute s’avérer décisifs, tout comme le débat télévisé opposant les deux candidats, que près deux tiers des Français ont l’intention de suivre (64%).

Découvrez l’exhaustivité de l’analyse BVA et le rapport complet de cette 14ème vague des intentions de vote BVA en partenariat avec Orange et RTL sur la plateforme dédiée à la Présidentielle 2022



Reference-www.lyftvnews.com

Leave a Reply

Your email address will not be published.