Sunday, May 15

Présidentielles 2022 : le débat du 2ème tour

Débat Macron Lepen pour le 2ème tour des élections Présidentielles : comment détecter les mensonges des candidats grâce à l’analyse comportementale ? 

Louis-Augustin Calonne et Renaud Beaufils, deux experts en synergologie, PNL et négociation en entreprise ont créé #Pokerface, une formation à la communication non verbale. A quelques jours du débat d’entre deux tours, ils donnent quelques conseils pour repérer lorsqu’ils ne sont pas sincères dans leur discours.

« Dès lors qu’il y a un décalage entre ce qu’il se passe à l’intérieur de notre cerveau et ce que l’on est en capacité d’extérioriser, il y a une surcharge cognitive qui va entraîner une réaction corporelle pour que cette tension disparaisse. En revanche, quelqu’un qui vous fait croire qu’il arrive à détecter le mensonge dans 100% des cas, vous ment. Il y a autant de menteurs que de situation de mensonges. »

Louis-Augustin Calonne

Si un candidat boit au milieu d’une conversation et qu’il/elle boit trop vite pour se désaltérer, c’est que vous êtes face à un candidat mal à l’aise. Est-ce du mensonge ? Selon le docteur Lilian Glass oui, s’en est un.

La déglutition, surtout chez les hommes, est facilement visible. Déglutir au milieu d’une phrase ou alors que l’on vient de se prendre une joute verbale signifie que la pilule a du mal à passer.

Une pause sonore, un arrêt silencieux entre deux mots, répété ou non : lorsqu’un candidat produit un effort de réflexion, qu’il doit s’interrompre et recommencer, c’est que son discours n’est pas fluide, ni authentique.

Contrairement à un préjugé très répandu, un menteur ne va pas détourner son regard lorsqu’il ment. Naturellement il va vous regarder droit dans les yeux pour essayer de ressentir et de juger le fait qu’il arrive à vous berner ou pas. Plus il a l’impression que c’est le cas et plus il y a des chances qu’il continue.

Lorsqu’un candidat indique ne pas avoir fait telle ou telle action tout en touchant un des orifices de son visage, il a quelque chose à cacher. Si ce sont les yeux, il ne veut pas que l’on voit quelque chose, si c’est le nez, il ne veut pas qu’on sente quelque chose, si c’est la bouche, il ne veut pas dire quelque chose, si ce sont les oreilles il ne veut pas qu’on entende quelque chose.

Le côté accusateur de l’index tendu vers l’interlocuteur est un signe de perte de contrôle. Il peut être dû à deux raisons majeures, une perte de contrôle liée à une déstabilisation ou un côté agressif et dominant de tentative de prise de contrôle sur l’autre. 

Quand on ne dit pas, on le dit quand même ! Nos cerveaux ne comprenant pas la négation, la phrase est comprise à l’envers de son sens premier. Si vraiment nous n’avions pas l’envie de dire quelque chose, de partager une proposition, elle ne nous viendrait même pas en tête.

Lorsque quelqu’un parle à n’en plus finir et donne trop d’informations et particulièrement un excès de détails, il y a une forte probabilité qu’il ne dise pas la vérité. Il espère qu’avec son discours et son apparente franchise, les autres le croiront.

Présidentielles 2022 : le débat du 2ème tour Manuel10



Reference-www.lyftvnews.com

Leave a Reply

Your email address will not be published.